Les coûts de production de l'électricité

Le prix de vente de l’électricité se divise en coûts de production, taxes et coûts d’acheminement. Les coûts de production désignent les coûts liés à la génération de cette énergie jusqu'à sa mise à disposition sur les réseaux de transport ou de distribution. 

Le mix énergétique français

Contrairement au gaz naturel dont les importations dépassent les 90% du total de production, l’électricité est principalement produite en France et plus précisément par le fournisseur historique EDF. En effet, 75% de la production émane des centrales nucléaires d’EDF, comme en témoigne graphique ci-dessous détaillant les sources de d'électricité en France en 2013.

 

                                         source : RTE- Bilan électrique 2013

Le nucléaire a  longtemps permis à la France de bénéficier d’un prix du kWh parmi les moins chers en Europe. Cependant, afin d’emprunter une route plus écologique et suivre ses engagements européens* la France a décidé de mettre l'accent sur les énergies renouvelables aux dépens du nucléaire. 

* En 2008, le parlement européen et le conseil votent le paquet "climat-énergie" une série de directives dont les objectifs 3x20 à atteindre en 2020 : 20% de réduction des émissions gaz à effet de serre, 20% de d'amélioration de l'efficacité énergétique et 20% d'énergies renouvelables dans le mix énergétique européen.

source : RTE- Bilan électrique 2013

Une progression des énergies renouvelables hors hydraulique

La production électrique de source renouvelable est issue, en 2013, à plus de 75% de source hydraulique. Toutefois, la production d'origine photovoltaïque augmente de 16,2% en 2013 et atteint 4,6 TWh. Il en va de même pour la production issue des centrales à combustible renouvelable (déchets ménagers, déchets de papeterie, biomasse et biogaz) qui augmente de 7% par rapport à 2012. Au total en 2013, la production issue des sources d’énergies renouvelables hors hydraulique augmente de 8,1% par rapport à 2012 et culmine à 26,8 TWh.

 

Le coût de production de l’électricité

Sur le marché spot

D'après l'indice ELIX (Indice Européen d'Electricité)*, le prix de l'électricité tourne autour des 40€/MWh le 26 février 2014, sur les marchés spot français, allemand, autrichien et suisse (bourse EPEX). Entre 2013 et 2014, les prix de pointe varient beaucoup, mais ils sont compris entre 20€ et 70€ le MWh, hormis une situation exceptionnelle où les tarifs peuvent culminer à plus de 100MWh ou à l'inverse descendre en-dessous de 0€ comme en juin 2013 lorsque la surproduction causa un pic négatif de -200€/MWh sur le marché spot français. 

*l'indice est calculé sur la base des courbes agrégées de la demande et de l'offre pour l'ensembles des zones constituant la bourse EPEX (marchés français, allemand, autrichien et suisse)

Acheter l’électricité au producteur historique

Comme EDF détient le monopole de la production d’électricité nucléaire, l’Etat a mis en place un dispositif dénommé l’Accès Régulé à l’Electricité Nucléaire Historique (ARENH) dans le cadre du projet de loi portant sur la nouvelle organisation du marché d’électricité (loi NOME, déc 2010). Ainsi, les fournisseurs alternatifs peuvent acheter de l’électricité à un prix dans la moyenne du marché : 42€/MWh (prix fixe jusqu’en 2015).

Une compétitivité difficile à atteindre pour les énergies renouvelables

Bien que la production de source renouvelable augmente, le coût demeure peu compétitif face au nucléaire. L’énergie photovoltaïque est extrêmement onéreuse : l’électricité émanant de petites installations peut coûter  jusqu'à 370€/MWh, mais le prix est moins exubérant pour les installations de taille moyenne (à partir de 229€/MWh). L’éolien en mer, produit une électricité pour plus de 220€ le MWh. L'éolien terrestre est la source de production d'énergie renouvelable non hydraulique dont le prix s'approche le plus à l'électrcité nucléaire (82€ le MWh). Seule énergie rentable hors subvention, l’énergie hydraulique est peu chère : entre 15 et 20€ le MWh bien que les coûts de construction des barrages soit colossaux.

A la charge du particulier

Si l’on prend comme référence le prix de l’ARENH de 42€ par MWh, les coûts de production représentent moins d'un tiers du prix du MWh. En effet, le prix du MWh au tarif Bleu d’EDF (option base) pour un foyer s’élève à 137€ (en janvier 2014).

La CSPE, la taxe verte

L’engagement vert ne se ressent pas tellement sur les coûts de production mais sur la partie de la facture concernant les taxes. Représentant plus de 35% de la facture des particuliers, la partie fiscale ne cesse d’augmenter et englobe le prix du développement des énergies renouvelables : l'Etat compense les producteurs achetant l'électricité à un prix pouvant être jusqu'à huit fois plus cher que le tarif ARENH. La Contribution au Service Public de l’Electricité (CSPE) qui finance le développement des énergies renouvelables est passée de 13,5€/MWh en 2013 à 16.5€/MWh en 2014.